Site officiel du Dr Gérard Dieuzaide Institut Européen de Posturologie

Interview de Gérard DIEUZAIDE dans le journal « enquête de santé » JUIN 2012 sur la fibromyalgie

22 août 2014

Interview du dr Dieuzaide pour le magazine Enquêtes de Sante

Le Dr Gérard Dieuzaide est chirurgien-dentiste, diplomé universitaire de posturologie et est aujourd'hui ce que l'on peut appeler un posturo-dentiste. C'est donc avant tout un dentiste holistique, c'est à dire un praticien qui a une haute conscience que tout acte qu'il pratique dans la bouche de ses patients peut avoir des conséquences sur l'état de santé de celui-ci. Après s'être longtemps occupé de l'occlusion dentaire et de ses conséquences sur la santé, son expérience clinique lui a permis de s'intéresser à un phénomène méconnu, pourtant incontournable qui est l'effet électromagnétique des matières en bouche. Chez certaines personnes il existe une électro sensibilité aux matières entraînant parfois de graves désordres de santé.  

Enquête de Santé :

Nous avons déjà eu l'occasion de parler avec vous de l'impact délétère sur notre santé de l'effet électromagnétique des matières en bouche l'année dernière*. Une incompatibilité électromagnétique que vous appelez aussi parasitage électromagnétique peut être selon vous responsable de douleurs de type fibromyalgique. Pouvez-vous nous en dire plus sur le sujet ?

Dr Dieuzaide :

Merci de me poser cette question, ce serait pourtant davantage à ces centaines de patients que j'ai aidé de vous répondre. Cette pathologie fait en effet partie de mon travail quotidien, et je n'ai pas peur de dire, même si cela peut paraître arrogant que les résultats obtenus sont pour le moins spectaculaires. La plus part de mes patients récupèrent un état de santé qu'ils avaient oublié depuis de nombreuses années. Cela après qu'ils se soient fait retirer certaines matières en bouche, tout simplement.  

Mais d'abord quelques précisions. Le terme « fibromyalgie » correspond à un syndrome, dominé par un symptôme qui est celui des douleurs musculaires. Si vous avez la grippe vous avez des courbatures, parfois invalidantes, et cela n'a rien a voir avec une fibromyalgie. C'est donc une « maladie » que l'on peut considérer comme multi factorielle. Par exemple la maladie de Lyme, le syndrome de Gougerot-Sjögren peuvent donner des symptômes proches ou semblables C'est le cas aussi de certains médicaments, de l'hypothyroïdie, ou d'hyper parathyroïdie et d'autres causes encore. II est parfois difficile d'y voir clair.  

Dans cet article je considère et je m'adresse au syndrome fibromyalgique avec limitation des mouvements d'amplitude articulaire. C'est le cas de la plus part des fibromyalgies.

J'ai des centaines de témoignages et de nombreux documents qui attestent de la réalité des faits que je vous relate.   Mais je vais vous parler de deux cas récents, parce que ces personnes ont accepté de participer à un film fait par le réalisateur bien connu Jean Yves Bilien, spécialiste des films documentaires d'investigation dans le domaine de la santé. Ce film long métrage a pour sujet l'électrosensibilité aux ondes (wifi,téléphonie,radars,etc) et a été tourné avec la participation du professeur Dominique Belpomme et du professeur Luc Montagnier entre autres. J'y figure pour parler de l'électrosensibilité aux matières.  

Dominique, 50 ans, bon milieu, mariée, deux enfants, 15 ans de vie gâchée, incapable de monter son escalier sans s'arrêter longuement, incapable de s'habiller ou de se doucher seule , plusieurs mois sur un fauteuil roulant, tous les 15 jours au service des urgences à l'hôpital de Toulouse. Il serait trop long d'énumérer la liste de ses maux tant ils sont nombreux.

Des dizaines de radios ou autres IRM, elle est reconnue par ses médecins comme étant fibromyalgique et traitée comme telle, c'est-à-dire mise sous« traitement chimique » mais aussi psychiatrique. Résultat proche de zéro.   Aujourd'hui, un mois après l'avoir déparasité au niveau de la sphère buccale, c'est-à-dire après lui avoir enlevé quelques reconstitutions prothétiques de façon ciblée, elle n'a plus aucune douleur. Je précise que je lui ai laissé les amalgames qu'elle avait en bouche et pour lesquels elle ne présentait pas d'électro sensibilité.  

Pour la petite histoire elle est revenue au service des urgences qui la suivait pour honorer un rendez vous pris quelques semaines auparavant. Ses médecins ne l'ont pas reconnue et lui ont demandé ce qui c'était passé. Ils n'avaient jamais vu ça. Elle leur a raconté son chemin avec un dentiste, et leur a demandé s'ils accepteraient de témoigner pour les besoins du film. Témoigner seulement de comment ils l'ont vue, de comment elle était, avant. Ils ont refusé …

Autre cas : Franck, bon milieu, 10 ans de calvaire, des douleurs articulaires et musculaires horribles, un dossier médical d'une cinquantaine de radios. Il a vu tous les grands spécialistes de la santé susceptibles de pouvoir l'aider, et autres rhumatologues du Sud-ouest de la France sans aucun succès. Mais au moins un nom a été mis sur sa maladie : fibromyalgie. Lui aussi est complètement bloqué, se levant difficilement d'une chaise, ne dormant plus, et présentant des tendances suicidaires tant la vie lui était devenue douloureuse. Là aussi il serait trop long d'énumérer la longue liste des symptômes qui étaient les siens. Traitement chimique et psychiatrique :aucun résultat. Je lui ai enlevé un gros composite obturant une dent de sagesse du haut, et ce fut la même chose : une résurrection dans les secondes qui suivirent !

Tout est dans le film qu'a fait le réalisteur Jean Yves Bilien avec le journaliste scientifique Maxence Layet sur l'électro sensibilité : « les sacrifiés des ondes». Ces deux personnes ont témoignées, et ont été filmées avant, pendant et après la séance de déparasitage.  

en tete du site enquête de santéEnquête de Santé :
Comment pouvez vous expliquer de tels résultats, aussi spectaculaires et aussi rapides ?

Dr Dieuzaide :

Le corps humain a une réalité électrique et magnétique et est par là même également un système ouvert à des informations vibratoires. Ainsi notre corps fonctionne comme un récepteur radio qui peut « grésiller »lorsque les ondes qu'il reçoit sont incohérentes avec son propre système oscillatoire.  

C'est le cas dans les pathologies liées à ce que l'on appelle l'électro sensibilité aux ondes. Ce sont des personnes qui développent une sorte d'intolérance à certaines fréquences électromagnétiques émises par la téléphonie portable, par la Wifi, les antennes relais, les lignes haute tension, les radars ,etc.  

L'OMS commence à se préoccuper de ces pathologies et écrit :
« Depuis quelque temps, un certain nombre d’individus signalent divers problèmes de santé qu’ils attribuent à leur exposition aux [champs électro-magnétiques]. Si certains rapportent des symptômes bénins et réagissent en évitant autant qu’ils le peuvent ces champs, d’autres sont si gravement affectés qu’ils cessent de travailler et modifient totalement leur mode de vie. Cette sensibilité présumée aux [champs électro-magnétiques] est généralement appelée « hypersensibilité électromagnétique » ou HSEM)[3]» Les symptômes rapportés sont divers, sans profil symptomatiques spécifique, ce qui signifie qu’ils peuvent s’apparenter à d’autres troubles ou maladies. Ce sont aussi des symptômes fréquemment rencontrés dans la « population générale ».  

Plusieurs auteurs ont analysé les symptômes décrits par des électrosensibles. Dans l'étude de Hillert et al.(2002)[6], le symptôme le plus fréquemment cité est la fatigue, suivie de problèmes dermatologiques au visage, de sensations de lourdeur dans la tête, d’irritation des yeux, de nez bouché ou encombré, de maux de tête, de difficultés de concentration, etc.   Röösli et al.  (2004)[7], quant à eux, décrivent en ordre décroissant des troubles du sommeil, des maux de tête, de la nervosité/angoisse, de la fatigue, des difficultés de concentration, des vertiges, des douleurs dans les membres, et des acouphènes

Sur simples sondages, les proportions de personnes électrosensibles varient de quelques personnes par million à 8 % des personnes interrogées. En France, grâce aux travaux de médecins comme le professeur Belpomme, l'électrosensibilité aux ondes environnementale est maintenant reconnue et scientifiquement prouvé, même si quelques irréductibles s'accrochent encore, envers et contre tous à des explications psychologiques.

Enquête de Santé :
Mais quel rapport entre une couronne dentaire, ou un composite et les ondes dont vous venez de parler ?

Dr Dieuzaide :
Peu de gens savent que toute matière émet un rayonnement électromagnétique. Heisenberg, un des premiers architectes de la physique quantique, prix Nobel, nous dit selon son célèbre principe d'incertitude, qu'aucune particule n'est au repos; L'infiniment petit ne connait pas la stabilité, et existe dans un tourbillon de particules subatomiques. Toute matière est donc fondamentalement instable. Chaque atome, lorsque un électron ou un neutron disparaît émet un rayonnement électromagnétique.  

Toute matière est donc émettrice de ce qu'on appelle une onde oscillante. Dans la théorie quantique on parle d'onde de matière. La quantité d'énergie ainsi émise est appelée « quantum ». Ainsi donc nous savons de façon absolue que toute matière émet un rayonnement, mais aussi que les caractéristiques de ce rayonnement, son énergie, c'est à dire fréquence et longueur d'onde seront différentes selon la matière émettrice.  

Cet effet photonique de la matière est majoré lorsque les atomes qui la constituent reçoivent en plus des champs naturels ou thermiques une onde électromagnétique provenant d'une wifi, de téléphonie portable, d'un circuit électrique, d'une antenne relais ou d'un radar par exemple…Ces atomes sont alors dits en « état d'excitation». Les électrons tournant autour du noyau changent davantage d'orbite et libèrent alors encore plus de photon. Pour ces raisons nous pouvons parler d'émission photonique de la matière.  

Encore récemment lors d'une interview faite par le journaliste scientifique pour le film de Jean yves bilien, «les sacrifiés des ondes», Le professeur Jean Paul Bibérian, spécialiste de la fusion froide, Ingénieur en physique nucléaire et électronique, docteur-ingénieur et docteur ès science nous expliquait la nature de ce phénomène.  

Ces informations ondulatoires, quand elles sont permanentes depuis des années, et situées à l'intérieur de notre corps, comme dans notre bouche, peuvent avoir des conséquences insoupçonnées et graves, voire dramatiques sur notre santé. On a plus le droit aujourd'hui de passer à coté de cette réalité. Le nier, dire « je n y crois pas» est un comportement léger, pour ne pas dire irresponsable, qui trouve son fondement dans un formatage scientiste qui n'a rien de scientifique. Trop de gens en souffrent pour que l'on puisse balayer d'un revers de main hautain et arrogant un fait avéré.  

Enquête de Santé :
Que se passe-t-il concrètement ? Soyons clair, comment pouvez vous faire une relation entre une couronne, un composite, ou un amalgame et un trouble de la santé comme une fibromyalgie.

Dr Dieuzaide :
J'ai pu constater que la plus part des personnes que l'on appelle fibromyalgiques présentent une limitation de l'amplitude des mouvements articulaires.
Pour faire ce constat, je demande à la personne de se mettre contre le mur et de tenir les bras tendus devant elle (c'est ce que j'appelle le test des bras tendus), une main prenant le pouce de l'autre, et de monter les bras pour les mener doucement au-dessus de la tête pour toucher le mur, ce qu'un sujet « normal »fait sans difficulté. Ce qui n'est pas le cas des personnes fibromyalgiques dont le levé des bras ne dépasse pas parfois l'horizontale et est douloureux en fin de course.  

Une variante est le test des bras latéraux : Le sujet debout se positionne dos au mur, les bras sont tendus latéralement, tenus raides, ils montent doucement en prenant le mur comme référence. Un sujet « normal » arrive à plaquer les avant-bras sur les oreilles. Certaines personnes ne les montent pas au dessus de l'horizontale, d'autres arrivent à 45°. Parfois les bras bloquent de façon symétrique mais souvent on note qu'un bras monte mieux que l'autre. Les sujets fibromyalgiques se retrouvent souvent les bras en croix, les derniers centimètres étant très douloureux.  

Le mouvement peut être passif, le sujet monte alors les bras tout seul après lui avoir expliqué ce qu'il doit faire. Le mouvement peut être actif c'est-à-dire que le praticien va accompagner le mouvement d'une pression légère sous l'avant-bras jusqu'à rencontrer une résistance nette, toujours douloureuse et toujours infranchissable. Elles ne peuvent pas aller plus haut. 

Après avoir déterminé par certaines techniques quels étaient les matériaux de reconstitution dentaire auxquels le patient présente une électrosensibilité ceux-ci sont retirés. On a alors dans 100%des cas un déblocage de l'amplitude des mouvements articulaires, et plus aucune limitation. C'est un fait, c'est toujours la même chose. Si l'on remet les matériaux enlevés dans la main du patient et que l'on refasse les mêmes tests on a de nouveau un blocage semblable à celui que l'on avait au départ. C'est un fait, c'est toujours la même chose. 

Enquête de Santé :
Vous semblez dire également que la sensibilité à l'effet d'une couronne incompatible, par exemple, dépend de l'environnement dans lequel se trouve le patient.   

Dr Dieuzaide :
Oui et c'est pour moi une évidence. Quand je fais mes tests, je note de grandes différences selon le lieu ou je me trouve. Prenons un exemple :

Madame X présente une incompatibilité en bouche à une couronne. Au test des bras latéraux elle monte à 45 degrés, les bras en croix étant notés à 90 degrés. Si j'éteins le compteur électrique de mon cabinet médical, alors elle va gagner en amplitude et monter beaucoup plus haut, par exemple à 15 degrés. Au contraire, si je fais le même test devant un écran d'ordinateur allumé, à une cinquantaine de centimètres, alors elle bloquera à 90 degrés, c'est-à-dire se retrouvera les bras en croix. Si je ferme l'écran, de nouveau elle se détendra et remontera à 45 degrés.

Quand une personne comme madame X est déparasitée, alors elle ne présente presque plus aucun blocage même contre l'ordinateur. Si je lui mets en main une matière avec laquelle elle est incompatible ou la couronne que je lui ai enlevé, alors de nouveau elle verra l'amplitude de ses mouvements limités. Mais si je lui mets dans la main une matière de même type, par exemple métallique, avec laquelle elle ne présente pas d'incompatibilité, alors elle ne présentera aucun blocage.

Cela est la preuve expérimentale que certaines personnes présentent une électrosensibilité à l'effet photonique émis par certaines matières, et que cet effet est synergisé, amplifié par des rayonnements électromagnétiques environnementaux. On peut parler d'écho photonique de la matière.  

D'ailleurs le professeur Dominique Belpomme ,a bien compris cette problématique, puisqu'il conseille à ses patients Hyper électro sensibles de se faire enlever les reconstitutions métalliques en bouche. Il note alors toujours une amélioration de leur état de santé. Pour lui ces métaux en bouche ou ailleurs font antenne aux CEM environnementaux. Mais ce qui lui est plus difficile à comprendre c'est que des matières non métalliques, comme des composites, ou des résines, ou des zircones peuvent faire exactement le même effet ! On doit donc tester toutes les matières en bouche sans a priori pour être certain de leur compatibilité.

Enquête de Santé :
Mais d'après vous que se passe t il au niveau du fonctionnement de l'organisme ?

Dr Dieuzaide :
Ce parasitage, est responsable d'une forte augmentation de ce que l'on appelle la spasticité musculaire, c'est-à-dire la résistance à l'étirement du muscle. Il crée des hypertonies musculaires chroniques, surtout au niveau du système tonique reflexe, c'est-à-dire des muscles antigravitaire. Un effet domino délétère se met en place, et c'est l'ensemble du système postural qui se trouve en déséquilibre. L'ensemble des capteurs posturaux qui permettent normalement un équilibre et une harmonisation des tensions musculaires ne peut plus remplir sa mission.  

En conséquence ces muscles en contractures chroniques vont solliciter en permanence les tendons, qui eux-mêmes vont solliciter de façon anormale et permanente les ligaments, qui eux même vont solliciter anormalement les cartilages, etc… C'est ainsi que l'on se retrouve avec des tendinites chroniques et des douleurs articulaires permanentes. Ces muscles vont parallèlement se gorger d'acide lactique et de toxines, et donner des douleurs musculaires, des courbatures permanentes, etc. Le foie et les reins seront à la peine.   

Voilà comment on arrive à un tableau clinique de ce que l'on appelle la fibromyalgie !

Dès que les matières responsables sont retirées on assiste dans tous les cas à une détente immédiate de l'ensemble des tensions musculaires. Cette détente est objectivable par les tests posturaux et le patient ressent immédiatement un mieux être important

La plus part du temps ce déparasitage suffit à lui tout seul à soulager complètement et définitivement le malade.  

Parfois il est nécessaire d'accompagner le patient. Quand un sujet a vécu pendant de nombreuses années avec de fortes tensions, le corps a tenté de s'adapter et de compenser par l'action de tous les capteurs proprioceptifs. Le relâchement brutal de la spasticité musculaire va obliger l'organisme à retrouver un équilibre postural. Cela peut se faire dans la douleur. Il faut alors aider le patient en accompagnant cette détente d'abord par des réglages occlusaux dentaire, éventuellement par de la rééducation orthoptique, et parfois par le port de semelles proprioceptives. Cela peut prendre une semaine ou 15 jours, rarement plus.

Par la suite, cerise sur le gâteau il peut être intéressant qu'un ostéopathe puisse à son tour amener sa pierre à l'édifice.  

Il peut arriver comme je le précise au début de cet article que la fibromyalgie soit pluri factorielle. Dans ce cas une forte amélioration de la symptomatologie du patient aura lieu après déparasitage, mais toutes les causes n'ayant pas disparues il restera certains problèmes.  

Enquête de Santé :
Comment réagissent vos patients devant ces améliorations de leur état de santé aussi rapide.

Dr Dieuzaide :
Après leur avoir retiré selon les cas une couronne, un composite, ou un amalgame, immédiatement je les mets contre un des murs de mon cabinet. Là même où quelques minutes au préalable j'avais pratiqué les tests posturaux qui mettaient en évidence les blocages des amplitudes des mouvements articulaires souvent spectaculaires qui étaient les leurs.
Je refais alors les mêmes manœuvres. C'est en général un cri du cœur, un cri de surprise, un cri d'étonnement, qui s'échappe de leur bouche du genre « ça alors » ou « c'est incroyable ».

Cependant il faut savoir que par la suite, les jours suivant, des douleurs violentes peuvent se manifester, qui durent en général quelques jours. Elles sont d’autant plus intenses que les tensions étaient fortes. C’est à mon sens une réaction d’Herxheimer due au relachement brutal des toxines qui étaient emmagasinées dans les muscles contracturées.

Vous comprenez que pour des personnes dans un état de souffrance extrême, incapables de mener une vie normale à cause de leur maladie depuis parfois 10 ans ou plus, c'est un choc. Constater qu'en quelques minutes, après un geste anodin comme l'est celui de retirer une couronne par exemple, ils puissent ressentir et constater objectivement que quelque chose vient de se passer est émotionnellement fort. L'espoir, qu'ils avaient perdu, renait.
Ils repensent à tout le parcours du combattant qui a été le leur pour trouver une solution à leur vie saccagée. Ils repensent à tous ces spécialistes qu'ils ont consultés, à toutes ces radios qu'ils ont passés, à tous ces médicaments qu'ils ont absorbés, à tout ce temps perdu…
Ils réentendent dans leur tête ces mots terribles « vous n'avez rien, c'est dans votre tête » si souvent prononcés par leur thérapeute.
Souvent ils me disent« il faut que cela se sache »et je leur réponds « oui, il faut que cela se sache ». Mais je sais que cela sera difficile.  

J'ai l'habitude de dire « Qui n'a qu'un marteau ne sait planter que des clous » pour paraphraser cette phrase attribuée au systémicien Paul Watzlawick : « Pour qui ne possède qu'un marteau, tout problème ressemble à un clou ». La médecine officielle ne propose essentiellement que de la chimie, de la mécanique, de la psychiatrie, etc. La fibromylagie est une maladie assez nouvelle, elle a été reconnue officiellement aux Etats-Unis en 1990.

Vous savez qu'elle est aussi appelée syndrome polyalgique idiopathique diffus (SPID) : ce qui est intéressant ici, c'est que le problème est dans la définition même, dans le terme « idiopathique », c'est-à-dire sans cause connue. Les spécialistes de cette maladie peuvent toujours chercher la cause, mais je crains qu'ils n'aient pas le marteau ! En effet le référentiel électromagnétique leur est complètement inconnu. L'évoquer c'est tout de suite être suspecté de charlatanisme !

Pourtant pour tout esprit rationnel, appliquant rigoureusement la méthode expérimentale de Claude Bernard, les choses sont claires. Le phénomène est celui que je décris. Je ne vois pas d'autres explications que celles que j'en donne. Mais je souhaite sincèrement que les chercheurs fondamentalistes se penchent sur cette problématique et nous apporte éventuellement leurs lumières dans leur propre référentiel.

On parle aujourd'hui de plus en plus de la fibromyalgie. On considère qu'entre 3% et 5% de la population est touchée. Elle représente 20% des consultations des rhumatologues Il y a une sorte d'épidémie de cette maladie (comme il y a une épidémie de cancers, d'autisme, de sclérose en plaque, ou de malades d'Alzheimer) à l'heure où tant d'appareils de toutes sortes émettent une quantité incroyable d'ondes électromagnétiques. Pour ma part je considère que cette prévalence est due pour une bonne part à la quantité et variabilité des matières dont se servent les dentistes pour leurs soins d'une part; et d'autre part que cette électrosensibilité aux matières en bouche est synergisée par les champs électromagnétiques environnementaux. Je vous signale que la fibromyalgie est une des formes extrême de cette problématique, et que beaucoup d'autres perturbations de la santé peuvent être attribuées aux mêmes causes. J'ai l'habitude de dire à mes patients que l'on peut classer les conséquences de l'électrosensibilité aux matières suivant l'intensité des nuisances « un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ».

Cela rejoint les propos déjà cités précédemment du Pr Dominique Belpomme, cancérologue, qui travaille sur l'électrosensibilité depuis quelques années et a défini un syndrome d'intolérance aux champs électromagnétique, SICEM, au sein de l'ARTAC (Association pour la Recherche Thérapeutique Anti-cancéreuse) dont il est président et pour qui certains métaux en bouche font antenne.

Enquête de Santé :
Je note que vous ne nous avez pas parlé de l'amalgame dentaire au mercure, ce que l'on appelle le plombage!

Dr Dieuzaide :
J'allais y venir ! Je vous rappelle au passage qu'il n'y a pas de plomb dans les plombages, et que cette dénomination vient de sa couleur et non pas de sa composition. Ils sont fait de 50% de mercure et autant d'argent métal, avec quelques traces de zinc ou de cuivre, selon les fabricants. Nous sommes là dans la problématique des intoxications aux métaux lourds et c'est un sujet très vaste que nous ne pouvons ici que survoler et encore de très haut !

Ce sujet dépasse largement la sphère dentaire. Les phoques et les ours polaires sont tous intoxiqués au mercure, et ils n'ont pas de plombages en bouche, que je sache ! Cela est du aux retombées atmosphériques des pollutions de la planète qui sont amenées sur cette zone aux retombées atmosphériques des pollutions de la planète qui sont amenées sur cette zone Notre environnement, nos habitudes alimentaires, ou la consommation de certains poissons comme le thon ou l'espadon participe à cette problématique. Ces poissons accumulent notamment le mercure se trouvant dans les proies dont ils se nourrissent. Plus ils sont vieux, plus ils contiennent ces métaux lourds. De toute évidence le relargage de mercure par les amalgames ou d'autres métaux par d'autres alliages vient majorer ce risque d'intoxication, surtout chez les gens qui présentent beaucoup de reconstructions prothétiques en bouche. Certains médecins comme pensent que certaines personnes hyper électrosensibles devraient (entre autres) certains de leurs symptômes à ces métaux lourds.

« J'ai des patients qui ne peuvent plus supporter un environnement d'ondes électromagnétiques. Peut-être est-ce dû à l'association avec une pollution chimique par des métaux lourds qui se fixeraient au niveau dés cellules nerveuses. » Pr.Belpomme

Mais à mon humble avis en ce qui concerne les symptômes de la fibromyalgie je pense qu'il y a confusion entre la responsabilité du mercure et celle de l'effet électromagnétique de l'amalgame. Ce dernier élément n'étant pas connu on a eu à mon sens à accuser un peu vite le premier ! Les personnes faisant une chélation se font toujours enlever ou souvent enlever les amalgames en bouche. Ils se sentent mieux d'un point de vu postural, non pas parce que on leur a enlevé du mercure de leur organisme mais parce que on leur a retiré une source vibratoire nuisible. Je pense donc que le déparasitage est un pré requis à toute chélation. On déparasite, et si au bout d'un mois on a pas une forte amélioration de santé, alors on chélate. (dans le cas ou l'intoxication aux métaux lourd à été décelée par des analyses). Cela étant, le mercure est un toxique violent responsable d'une cohorte de problèmes que je n'aborderais pas ici, cela n'étant pas le sujet de cet article.  

Enquête de Santé :
Quel message aimeriez vous faire passer ?

Dr Dieuzaide :
Il existe des maladies nouvelles, pour lesquelles le monde médical n'est pas formé, ce sont les maladies environnementales. L'environnement évolue, il n'a rien à voir aujourd'hui avec celui qu'il était il y a ne serait ce que 50 ans. Des maladies nouvelles, souvent appelées maladies émergentes, parfois pour certaines, maladies orphelines, apparaissent. On peut également parler de maladies de civilisation. 
Cela va très vite, et je comprends que le monde médical ait du mal à suivre. Les médecins dans leur immense majorité comprennent qu'il se passe quelque chose au niveau de la santé. Pour certaines pathologies comme la fibromyalgie ils savent qu'ils n'ont pas les réponses appropriées. Alors souvent, désarmés, plutôt que de dire « je ne sais pas » ils sortent la réponse, celle qui vient d'en haut, celle de la parole divine qui vient de l'université, la même parole depuis des lustres, c'est-à-dire « c'est psycho somatique »»

Quand je parle de mon activité à mes amis médecins, j'entends souvent le même refrain joint souvent à un petit sourire arrogant : « moi, je suis cartésien » Pour ceux la je ne répondrais que par cette citation de Descartes lui-même : « Pour atteindre la vérité il faut une fois dans sa vie se défaire de toutes les opinions que l'on a reçues et reconstruire le système de ses connaissances ». Je pense que cela est à méditer !

Le paradigme de la médecine officielle s'appui sur une vision essentiellement biochimique et chimique des sciences de la vie. Depuis longtemps de nombreux physiciens ont tenté d'avertir les biologistes en leur disant que beaucoup de leurs concepts étaient obsolètes. L'ensemble des chercheurs hospitaliers et universitaires n'ont pas engrammés la révolution culturelle qu'a ouverte la physique des ondes, des énergies et sont encore dans l'ancien monde. Ils ont pour la plus part construit une véritable muraille de chine à ces nouvelles idées, venues pourtant d'une science on ne peut plus fondamentale.  

C'est vrai que la vision purement chimique du fonctionnement de la santé présente un intérêt financier évident pour l'ensemble des systèmes économiques à travers les chiffres d'affaires des laboratoires pharmaceutiques et autres industries de la maladie. Il est vrai aussi qu'il est difficile, presque impossible pour un scientifique de reconnaitre que le socle conceptuel sur lequel il a construit toute sa carrière est sinon dépassé, du moins largement incomplet.La vie est perçue comme une somme de fonctions, comme une commode est une somme de tiroirs. Chaque tiroir a son spécialiste, cardiologue, podologue dentiste, ophtalmologue, endocrinologue, etc. Chaque tiroir est indépendant et ne veut rien savoir de ce qui se passe dans celui du dessus ou du dessous.  

Pourtant l'observation de certains phénomènes, nous prouvent qu'il y a un autre fil conducteur que celui de la chimie. Cela fait longtemps que je travaille sur ce sujet, j'ai présenté en 2004 mon mémoire à l'université Paul Sabatier à Toulouse intitulé « Le parasitage postural dû aux métaux », j'ai fait des bilans posturaux à des milliers de personnes. Chaque fois que c'était nécessaire et justifié, le déparasitage électromagnétique a été dans l'instant suivie d'un déblocage : les personnes se recolorent au niveau du visage, physiquement ils se sentent mieux, ils se détendent. C'est phénoménal ! Comment cela peut il ne pas se savoir ?! Comment faire pour que ces médecins et autres spécialistes aient le réflexe de penser à une éventuelle électrosensibilité de leurs patients dans le cas de certaines pathologies, comme par exemple pour la fibromyalgie.

Sur le site internet de la société de rhumatologie à la rubrique « fibromyalgie » il est posé la question suivante : Que penser des médecines alternatives ? voilà la réponse :
 La tentation est grande, au cours des maladies chroniques de se tourner vers des médecines alternatives, la médecine “classique” étant jugée insuffisante, voire inefficace.
Si certaines techniques sont reconnues et ont fait l'objet d'études scientifiques, il faut vous méfier des autres, (en particulier des “sur-promesses” que vous pouvez trouver dans des magazines ou sur l'Internet).

Il est regrettable que pour des maladies pour lesquelles la médecine officielle sait qu'elle est plus ou moins impuissante, elle continue à fermer des chemins qui peuvent, nous le savons tous ,apporter un soulagement aux personnes concernées Il est à mon sens souhaitable que la recherche médicale se penche sans aucun a priori sur l'action d'onde de matière inerte sur le vivant. Le corps humain, extraordinaire récepteur à ces vibrations infinitésimales, nous prouve par ses réponses parfois exagérées et spectaculaires son incroyable sensibilité, mais aussi par là-même leurs existences! Seule l'approche quantique, voire la biophysique peuvent expliquer qu'un signal aussi infime soit autant perturbateur.

Enquête de Santé :
En quoi consiste ce que vous appelez le déparasitage, y a-t-il d'autres solutions ?

Dr Dieuzaide :
La carie. Selon les études conduites par l’O.M.S la carie est aujourd’hui le 3° fléau mondial. Ainsi, en région parisienne, un adolescent de 12 ans présente en moyenne quatre caries. Cette importance est vraisemblablement due à la richesse croissante de l’alimentation en glucides. Autant dire que 40000 dentistes en France apportent des soins indispensables à la population, et qui parmi nous n'a pas en bouche quelques amalgames, composites, implants, couronnes, ou autres prothèses. Beaucoup de personnes présentent en bouche une mosaïque de matériaux métalliques ou non métalliques hétérogènes.

Chez certaines personnes, présentant des susceptibilités à l'effet photonique de certaines matières, des troubles de la santé apparaissent, entre autre des douleurs de type fibromyalgique. Il peut paraitre étonnant que des informations vibratoires aussi infimes, quasiment insignifiantes, puissent entrainer des troubles de santé aussi préjudiciable. Cela rappelle la problématique de l'allergie. Pour un sujet allergique au poil de chat qui rentre dans une maison ou il y a un chat, même s'il ne le touche pas, des troubles comme des éternuements, des rougeurs ou autres plus graves vont immédiatement se manifester. Mais si il n'y a qu'un lapin, il ne se passera rien ! C'est donc bien qu'un organisme humain est une machine incroyablement sensible, subtile et délicate.  

Déparasiter consiste d'abord à déterminer quelles matières en bouche servant à soigner certaines dents sont responsables de tensions et d'augmentation de la spasticité musculaire chez le sujet examiné. Il s'agit donc au départ de faire un diagnostic, car toutes les matières en bouche ne sont pas responsables. Par la suite les matières nuisibles sont retirées.

Le problème se pose ensuite de leur remplacement. Les dentistes ont un grand éventail de choix, et il existe des centaines de matériaux servant à faire les mêmes choses. Certains conviennent, d'autres pas. Pour savoir si un matériau convient il faut le tester. Certaines techniques de test posturaux permettent de savoir si un matériau tenu en main par exemple donne des tensions ou pas, c'est-à-dire de savoir si il est neutre pas. C'est ce dernier qui sera choisi. On teste en fait la compatibilité électromagnétique d'un matériau avec le système oscillatoire du patient.  

Il faut également savoir que la notion de biocompatibilité telle que celle mise en avant par les commerciaux n'a pour moi pas beaucoup de sens, en tout cas en ce qui concerne les matériaux dentaires. Une matière peut être compatible pour vous et pas pour votre sœur ! Il s'agit de susceptibilités individuelles, comme pour les allergies. Cette notion est souvent plus un argument de vente, de communication, de marketing qu'une réalité. Des matériaux comme le titane ou le zircone ont à mon sens une réputation de biocompatibilité usurpée. Il n'y a que le test qui, lui, est une réponse personnalisée d'un organisme à une information vibratoire.  

Maintenant venons en à votre question : Y a t il d'autres solutions.

Pour le moment je n'en ai pas rencontré en ce qui concerne le parasitage en bouche. Les matériaux utilisés par les dentistes sont des alliages, extrêmement complexes pour des raisons techniques. On ne peut pas modifier les caractéristiques de leur émission photonique. La seule vraie solution reste à ma connaissance leur éviction.

Certaines méthodes énergétiques, travaillant sur les méridiens peuvent modifier dans certaines circonstances la réceptivité d'un individu à une information. Je pense à certaines techniques de kinésiologie ou à la méthode Naet dont je me sers par exemple pour lever des « allergies »à certains produits comme l'eugénol. C'est un constituant des pates d'obturations canalaires situé dans les racines dentaires lorsqu'une dent a été dévitalisée. Je m'en sers également pour lever certains barrages vaccinaux lorsque je les rencontre. C'est une méthode longue mais qui permet de lever des intolérances et des allergies. Je pense également que des techniques utilisables par des appareils de médecine quantique permettent de lever des incompatibilités. Mais cela nécessite un vrai savoir faire de la part du manipulateur. D'autre part je me suis toujours demandé, connaissant l'effet des ondes, ce qui pouvait se passer si l'onde envoyée par ces appareils « tapait à coté ! ».

Enfin pour terminer cet entretien, je n'insisterais jamais assez sur l'importance de l'alimentation dans la fibromyalgie. Toujours supprimer les produits laitiers, fromages quels qu'ils soient et si l'on peut le gluten. Avoir une activité physique dés que c'est possible. Se détoxiner en s'occupant le mieux possible de son foie, mais aussi quand on peut en transpirant le plus possible au sauna par exemple et en buvant beaucoup d'eau de qualité. Retrouvez sur la page « traitement naturel de la fibromyalgie » toutes les différentes approches existantes pour traiter les douleurs de type fibromyalgiques.