Site officiel du Dr Gérard Dieuzaide Institut Européen de Posturologie

Témoignage de Benoît T

8 septembre 2015

J'ai suivi en décembre 2014 deux journées de formation à Toulouse avec vous.
J'ai pu mettre en pratique une partie des connaissances avec grand intérêts pour le bien être de mes patients.
Je vous ai aussi référé quelques personnes.
En fonction de votre évaluation, j'ai remplacé 4 couronnes (16-26-36-46).
L'impact sur les dents 16-46 a été fulgurant. Durant la première nuit je me suis éveillé avec une douleur lancinante, brûlante dans l'hémisphère droit du crâne. Cela a duré peut-être 30 secondes (ça m'a paru une éternité). En même temps comme un déchirement des fascias. Puis je me suis rendormi comme si rien n'était.
J'avais depuis de très nombreuses années une tension importante à l'occiput droit qui amenait plusieurs fois par année un déséquilibre du bassin avec douleurs importantes que je réussissais à corriger de moi même par mes techniques et une fois par année environ avec l'aide d'un ostéopathe.
Depuis ces 30 secondes intenses, je n'ai plus eu ce problème à l'occiput droit et au bassin jusqu'à ce jour.
Je voulais vous en remercier très sincèrement.
Depuis le 21 juin dernier, j'ai quitté le Canada je suis définitivement installé à Belfort et je continue de faire des stages, formations et conférences sur ma pratique en France, Suisse et Belgique.
Ce serait un plaisir de vous rencontrer à nouveau pour approfondir les connaissances que j'ai l'impression d'avoir à peine effleurées ou d'établir éventuellement une certaine forme de collaboration à votre convenance. J'ai vraiment compris l'importance de travailler en amont comme vous le répétez si justement. En même temps j'ai aussi réalisé que l'approche d'être centré comme je le pratique complète très bien la vôtre pour diminuer par exemple les effets négatifs des ondes parasites en attendant le remplacement des matériaux inadéquats ou encore pour aider à corriger les dégats corporel accumulés au fil des ans une fois le remplacement effectué.
Très cordialement,
Benoît T