Site officiel du Dr Gérard Dieuzaide Institut Européen de Posturologie

Témoignage de Martine B Aurignac 31

10 décembre 2007

Après avoir eu pendant plus de 10 ans des douleurs dans tout le corps (cervicales, dorsales, articulaires, faciales, céphalées) associés à de nombreux symptômes (crampes récurrentes, fourmillements, troubles de la vue, perte de sommeil, épisodes dépressifs), je me suis orientée vers divers praticiens (2 généralistes, 1 angiologue, 2 neurologues, 1 stomatologue, 1 ophtalmologiste, 1 ostéopathe, 1 orthoptiste, 1 interniste, 2 dentistes) afin d'en connaître l’origine

L’angiologue, après une intervention sur mes varices, m'a conseillée de consulter un neurologue comme les douleurs persistaient au niveau des jambes. Ce dernier, sans examen approfondi, a pensé à une sclérodermie ou une neuropathie amyloïde. Les deux médecins généralistes consultés n’y croyant pas, m’orientent alors vers le CHU de Rangueil. Après examen, le diagnostic du premier neurologue n’est pas retenu, et le neurologue du CHU m’oriente vers un stomatologue pour une biopsie des glandes salivaires (dans le but de rechercher un éventuel syndrome de Gougerot-Gjogren).

Ayant consulté par la suite un spécialiste du CHU Purpan pour des troubles de la vue, on m’oriente vers une orthoptiste qui décèle une légère amétropie résiduelle à droite et à gauche. L’orthoptiste me dirige alors vers un dentiste posturologue, le docteur Dieuzaide. Les tests effectués, il diagnostique une intolérance aux couronnes, aux vis et aux plombages.

Après avoir retiré 4 couronnes côté gauche, des effets de soulagement se sont mis en place.

Avant, j’étais sous l’effet d’un étau, d'une fatigue intense. Je dormais mal, car la nuit, j'étais obligée de me lever plusieurs fois pour pallier aux crampes, aux démangeaisons, et à un goût de « ferraille » qui envahissait ma bouche. Lorsque je buvais un verre d’eau, j’avais l’impression de boire du fer.

Dans la journée, bizarrement, il fallait que je bouge sans cesse pour ne pas avoir mal (ce que je ne trouvais pas logique puisque je dormais seulement 3 heures par nuit en moyenne). Ce qui m’inquiétait également, c’est que 4g de paracétamol/jour ne me faisaient strictement rien.

Après l’intervention, l’étau s'est desserré, je relève mes bras à la verticale au-dessus de ma tête, j’ai retrouvé la vue du côté gauche et un peu du côté droit. Les cervicales sont débloquées. Les douleurs s’atténuent sur l’ensemble du corps. J’ai retrouvé un sommeil correct (sauf parfois lorsque les crampes se réveillent), et j’ai totalement arrêté le traitement contre les angoisses du soir.

J’ai repris des activités à la maison que je ne pouvais plus faire (étendage du linge, repassage, peinture des murs et des plafonds…) et surtout je peux descendre à nouveau les escaliers, ce qui ne m’était plus possible. Mon moral, qui était bien sûr très bas, va beaucoup mieux.

10 Décembre 2007