Site officiel du Dr Gérard Dieuzaide Institut Européen de Posturologie

Témoignage de Thierry L.

25 septembre 2016

Etant professeur agrégé d'EPS je souffrais depuis plus de deux ans d'une tendinopathie à l'épaule gauche. Après plus de deux ans de séances de kinésithérapie la douleur était toujours présente essentiellement la nuit avec des pics de douleurs qui perturbait réellement la qualité de mon sommeil. Il n'y avait que des séances régulières chez mon ostéopathe et surtout une pratique quasi quotidienne d'étirement à base de stretching postural qui arrivait à me soulager. J'arrivais ainsi à pouvoir fonctionner la journée mais sans résoudre mon problème nocturne qui ne cessait de s'amplifier. Un début de calcification tendineuse était d'ailleurs en train d'apparaitre
C'est après une énième nuit perturbée suivi d'une journée catastrophique que je décide de prendre rendez vous chez le docteur Dieuzaide (coordonnées qui m'avait été communiquées par mon ostéopathe arrivée elle aussi au bout de ses ressources).
J'arrive donc en pleine crise au cabinet rue de la pomme en centre ville de Toulouse. Après un accueil attentif et à ma grande surprise le docteur ne me demande pas de m'installer sur le fauteuil de soin, mais au contraire de mettre debout et commence à réaliser quelques tests de mobilité articulaire : mettez vous dos au mur et levez les bras sur le côté, c'est bon maintenant levez la jambe gauche tendue vers l'avant, penchez vous et allez touchez vos pieds bon d'accord je réalise tout cela sans grand problème il est vrai avec une gène et moins de mobilité à l'épaule gauche lorsque je lève le bras latéralement. Vous allez maintenant recommencer avec ce tube dans la main je m'exécute en souriant quand même un petit peu (je suis quand même professeur d'EPS et ancien sportif de haut niveau!!!), ok pas de problème, maintenant prenez ce bout de métal et levez la jambe, parfait je m'exécute avec brio maintenant prenez cet autre cylindre de métal et relevez la jambe. Et la surprise je suis incapable de m'exécuter : mon pied qui s'élevait au niveau du bassin reste désespérément à moins de 10cm du sol. Tout à coup mon assurance à réaliser ces exercices s'envole : rapidement je pense « il y a un truc », mais non le docteur me fait lever les bras avec le cylindre dans la main et la aussi mes mains restent bloquées en bas. C'est tout bonnement impossible, il y a un truc je réessaye de toutes mes forces, ça y est j'ai compris c'est une caméra cachée !! Mais non ce petit bout de cylindre de quelques grammes arrive à bloquer de manière impressionnant ma mobilité articulaire. Je pose le cylindre de métal sur le fauteuil de soins (qui sert enfin à quelque chose). Je recommence et je suis débloqué
Je sais ce que vous avez, affirme le docteur. Ouvrez la bouche (enfin on va s'occuper de mes dents !) d'accord mettez l'index là sur cette dents et levez la jambe. Là c'est sur c'est une caméra cachée. Mais non surprise je suis de nouveau bloquée et même beaucoup plus qu'avant. Cette couronne on vous la posée quand ?
« Il y a à peu prés deux ans je pense ».
« Et bien voilà votre problème vient de là »
Effectivement mon problème d'épaule semble être apparu juste après ; Ce n'est d'ailleurs pour moi qu'une coïncidence. Mais bon je continu à suivre l'analyse du docteur qui m'explique de manière très claire ce qui se passe. Pour faire cours j'ai un problème d'incompatibilité de matériaux en bouche et plus précisément avec cette couronne.
Le docteur me fait encore quelques test cette fois avec toute mon attention et conclu : «je pense que la solution est de changer cette couronne. »
« A quand même. » ce n'est pas si simple que cela.
Nous discutons mais comme je n'en peu plus de mes douleurs nocturnes et que personne ne me trouve de solution finalement nous optons sur un dernier test : je vous enlève la couronne et vous la remplace par une couronne provisoire quelques temps et nous verrons bien.
Cette option me convient parfaitement.
Rendez vous est pris le lendemain après une nuit douloureuse comme à l'accoutumée. Nous sommes le 10 octobre . Je m'assoie enfin sur le fauteuil du docteur et en moins de 1 minute la couronne (très bien faite au demeurant) est remplacée. Le docteur me refait quelques tests pour confirmer son diagnostic et je rentre chez moi. Le lendemain matin au réveil je me lève et ce n'est que sous la douche que je pense à mon épaule qui semble ne plus me faire souffrir. Je pars au travail en pensant qu'il y a déjà eu des jours sans douleur et que je ressens un effet placébo ; Mais de toute la journée absolument rien plus de douleurs. Le test est confirmé la nuit suivante et la journée suivante et ainsi de suite pendant 15 jours. Le vrai bonheur.
Rendez vous est donc pris pour mettre en place une nouvelle couronne avec des matériaux avec lesquels je suis compatible. Je n'ai depuis plus aucune douleur !
Merci docteur d'avoir croisé mon chemin,
Merci de m'avoir soulagé ou les investigations de la médecine conventionnelle avaient atteint leurs limites.
Merci de m'avoir permis de continuer à faire mon travail.
Et merci pour votre accueil, vos explications et votre professionnalisme.