Site officiel du Dr Gérard Dieuzaide Institut Européen de Posturologie

Témoignage de François L. consultant

31 mars 2009

Depuis de nombreuses années, je vivais avec une douleur à l'épaule, un diaphragme bloqué, des acouphènes, un sommeil difficile, des tensions dans tout le corps et l'esprit.

Durant tout ce temps, j'ai rencontré des « spécialistes » de tous ordres, tous plus ou moins sérieux, pour m'aider à régler ces problèmes. Et puis j'ai pris contact avec Monsieur Dieuzaide sur les conseils de mon médecin., Ce dentiste aborde le patient dans sa globalité, de manière holistiques disent certain. Et en effet le premier contact est curieux. J'arrive chez un dentiste, spécialisé dans le problème posé par la amalgames, avec à l'esprit le rituel des consultations vécues chez tous les dentistes depuis 49 ans. Vous êtes accueillis et orienté directement sur le fauteuil de soins etc. Là non, il explique tout d'abord l'objet de sa démarche et la manière dont il va s'y prendre pour vérifier si tout ce que j'ai en bouche a une incidence ou non sur mon fonctionnement général. La technique est surprenante au début, mais de suite je me sens en confiance et j'accepte de faire les tests qu'il me propose. Je comprends très vite, par l'exemple, que ce que je renferme dans mes dents depuis tant d'année est une source majeure de problèmes. Nous testons d'autres matières que le « plombage » comme l'on dit couramment et là les résultats sont sans appels. Une jambe qui ne se levait que petitement, se lève normalement, le corps qui se pliait difficilement, se plie beaucoup plus facilement, en résumer, au-delà du miracle il devient évident qu'il y a une relation de cause à effet. J'accepte donc de me faire retirer les matières empoisonnantes que j'ai en bouche par des matières testées et acceptables par mon corps. Le protocole est très rigoureux, la méthode professionnelle.

Le soir du premier retrait sur deux dents (j'ai 9 plombages, excusez du peu !), le résultat est fulgurant, je n'ai pas peur du mot. En effet, un silence dans ma tête que je ne comprends pas tout de suite, qui me déstabilise. Je n'en reviens pas, les acouphènes ont disparus…Le soir, je sens mon diaphragme plus relâché, ma mâchoire moins bloquée. Le vrai sommeil de cette nuit là, je m'en souviendrai longtemps. Depuis nous avons continué une partie du nettoyage. Il en reste encore. Il faut patienter, question de moyens, difficile de tout faire à la suite, même si l'envie est réelle.

Depuis, quelques incompatibilités restantes,, comme Mr Dieuzaide me l'avait expliqué, continuent de vouloir marquer leur territoire : les acouphènes reviennent de temps en temps. Par contre, je n'ai plus de problème d'épaule et de respiration, mon sommeil s'est vraiment amélioré. De manière générale je vais beaucoup mieux.