Site officiel du Dr Gérard Dieuzaide Institut Européen de Posturologie

Occlusodontie et nutrition

Un individu atteint de déficience postural à du mal à se tenir debout c’est un fait. Les chaines musculaires anti-gravitaires et autres ne sont plus bien synchronisées. Il dépense donc une énergie considérable à se tenir d’aplomb. Résultats : les muscles se fatiguent anormalement vite, ne récupèrent pas, et s’engorgent d’acide lactique et de résidus du métabolisme. L’acidification tissulaire progresse, et un déséquilibre acido-basique s’annonce avec toutes ses conséquences néfastes. il existe plusieurs leviers d’actions :

  • La nutrition qui permet quand elle est ciblée de contrer ce déséquilibre acido-basique et permet un drainage des déchets du métabolisme.

  • L’occlusodontie qui va rétablir une bonne fonction au sein de tous les composants de notre appareil manducateur, la bouche.

Face à un problème occlusal, on admet généralement une origine dento-dentaire ou articulaire. Effectivement l‘appareil manducateur a entre autres pour fonctions, la mastication, la déglutition, la phonation et la respiration. C’est le modèle anatomique.

L’articulation Temporo-Mandibulaire s’adapte à des tensions venant d’une partie du coprs, le pied, le dos, ou une cicatrice sur le cou. Et considérant que certaines matières en bouche provoquent des tensions toniques au niveau des muscles de la mastication, un bilan d'occluso-électrosensiblité doit être réalisé pour les identifier et prendre en compte la globalité du patient et de ses tensions. C’est le modèle électro-anatomique.

Pour effectuer un bon bilan d’occlusodontie il faut prendre toutes ces éléments en compte.