Site officiel du Dr Gérard Dieuzaide Institut Européen de Posturologie

Témoignage de Mireille deb

24 juillet 2018

Cher Docteur,

Il est temps pour moi aujourd'hui de vous envoyer cette petite lettre.

Si je voulais la résumer en un seul mot, ce serait : GRATITUDE

Aujourd'hui, Je suis presque arrivée au bout de mes soins  chez le dentiste .

Je suis venue vous consulter il y a presque 2 ans, je pense.

Votre conclusion au terme de la consultation était que j'étais electro hypersensible et aussi chimio sensible et que je devais, à peu de choses près, refaire toute ma bouche, les matériaux de mes reconstitutions dentaires étant responsables de mes problèmes de santé.

Je me souviens très bien que vous m'aviez dit : «Lorsque ce sera fait, vous ne serez plus la même personne! «

Etant au bout du rouleau, il était difficile pour moi de m'enthousiasmer, mais une petite voix m'a dit à ce moment : «  Qu'est-ce que tu as à perdre? »

D'autant plus que vous m'inspiriez confiance

J'ai donc décidé de me lancer dans l'aventure.

J'étais, pour ne pas exagérer dans un piteux état.

Je n'aime pas parler des maladies anciennes, car, j'ai pour principe que c'est le passé, et le ressasser ne me nourrit pas.

J'en parle aujourd'hui bien volontiers; cela pourrait redonner courage et aussi des perspectives de RÉEL MIEUX ÊTRE,  à certaines personnes qui pourraient se reconnaitre dans mon histoire.

Pour info, à l'âge de 18 ans, je n'avais déjà plus que la moitié de mes dents saines,  ,le reste étant soigné avec différents types de matériaux.

Je suis allée le consulter la première fois à l'âge de 14 ans.

C'est à cette période que mes soucis de santé ont commencés: je vous les épargne … ce serait vraiment long.

Voici quand même le détail de l'état dans lequel j'étais lorsque je vous ai rencontré pour la première fois :

-Venir jusqu'au cabinet en train depuis la Belgique jusque Toulouse était presque au-delà de mes forces, car je n'avais aucune énergie et aucune  résistance.

Pour vous donner une idée de mon niveau d'énergie: m'occuper et prendre du bon temps avec mes 2 petites filles, âgées de 1 et 3 ans m’était impossible au-delà de 2 heures.

J'en étais désespérée, d'autant plus que mon entourage ne le comprenait pas toujours.

-A cette période, je n'arrivais qu'à  dormir 2 à 3 heures par nuit.

-Mes fonctions cognitives étaient très faibles avec grosses difficultés de concentration, si bien que répondre à vos quelques questions me fatiguait énormément et prenait aussi beaucoup de temps .

-Mon système digestif était si fragile et faisait grève bien souvent, avec toutes les conséquences que l'on peut imaginer.

J'aime autant vous dire que ce n'est pas parce que je faisais des écarts alimentaires : toute ma vie, j'ai dû faire attention à ce que je mangeais. (régime sans gluten, sans produits laitiers – yaourts, fromages, glaces, crème fraiche…)

Mon foie n'acceptait rien qui aurait pu le surcharger.

– J'avais énormément de crampes malgré les efforts alimentaires, les séances de yoga, de stretching et autres….

– Bien souvent, j'avais des vertiges ou plutôt des problèmes d'équilibre , un peu comme une personne qui aurait bu, si bien que je devais quelquefois me faire aider de mon mari pour certains déplacements en voiture

AUJOURD'HUI,

Je vais avoir 60 ans, Je ne suis plus la même personne pour mon plus grand bonheur, celui de mon époux et de mon entourage.

Je dors la nuit, et quel cadeau! (j'ai en moyenne des nuits de 6 à 7 heures de sommeil)

Je peux répondre au pied levé à une invitation d'une amie, sans devoir calculer .

Je peux me rendre en avion en Bretagne pour profiter de mes petites filles pendant 4 jours .

J'ai commencé l'équitation, et j'en profite pleinement : j'ai maintenant le tonus nécessaire, et je le vis…sans crampes.

Je peux me rendre en ville et passer 2 nuits à l’hôtel en restant en forme.

Je peux travailler plusieurs heures sur ordinateur ; j'ai néanmoins suivi dans la mesure du possible tous vos conseils concernant les aménagements à faire et les précautions à prendre  pour subir le moins possible toutes ces perturbations électro- magnétiques.

Je peux me permettre certains écarts alimentaires, aller au restaurant ; j'ai réintégré le fromage de chèvre, et je mange de temps à autre de la glace au lait de chèvre.

Je ne touche pas au gluten ; j'ai fait quelques petits essais, et cela ne me convient plus du tout. Je préfère rester en forme!

D'autant plus que je remarque que, maintenant que je suis sevrée, je n'en ai plus envie.

BREF, ma vie a plus de saveur sur tous les plans, tout en sachant que je dois rester prudente.

A cet instant, j'ai une pensée emplie de GRATITUDE pour vous, Docteur Dieuzaide mais aussi  pour :

– Ma dentiste qui m'a accompagnée selon vos indications dans cette aventure avec  tant de patience, d'écoute et de professionnalisme.

– Mon ostéopathe qui, recherchant toujours la cause des symptômes ou de la  maladie, m'a conduit jusqu'à vous.

-Mon acupuncteur qui  travaillait sans relâche  à remonter l'énergie du rein.

Je me souviens très bien lorsqu'il m'a dit qu'il ne pouvait plus rien faire pour moi tant que je n'aurais pas réglé le problème de mes dents, qu'il sentait d'ailleurs, qu'il ne pouvait pas forcer, qu'il se trouvait devant un blocage.

-Mon Docteur traitant homéopathe qui m'a toujours soutenue dans mes choix et soignée avec tant d'ouverture

-Mon époux qui m'a toujours soutenue et encouragée dans les épisodes difficiles de ma vie

Après la pluie vient toujours le beau temps !

 

Mireille – mariée à Albert –  3 enfants- chef d'entreprise retraitée